En réponse à un courrier de Joseph Pousset du 20 octobre (dont nous apprécions les ouvrages), nous tenons à préciser que nous utilisons le glyphosate sur des couverts végétaux (1), ce qui n’est pas le cas de beaucoup de laboureurs ou de déchaumeurs, qui le pulvérisent sur des sols quasiment nus, pour ensuite labourer ou passer à nouveau des outils et ainsi enfouir la matière active, ce qui est une héré...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
36%

Vous avez parcouru 36% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !