« On avait peut-être un peu délaissé ce monde agricole », reconnaît la gendarmerie nationale. Dans une vidéo de deux minutes, diffusée sur Twitter depuis le 7 décembre, des gendarmes du Doubs échangent avec des exploitants sur leurs actions face aux intrusions et aux agressions. On apprend que les nouvelles recrues sont soumises à « une formation d’acculturation » au monde agricole...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
93%

Vous avez parcouru 93% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !