Le 29 mai 2017, après le vide sanitaire, commencera la mise en place de canetons pour assurer l’approvisionnement des marchés de fin d’année. Le repeuplement sera difficile. Les canetons et les œufs fécondés ne pourront pas être fournis en quantité suffisante pour satisfaire la demande. Habituellement, 70 % viennent des pays de Loire et 30 % des couvoirs du Sud-Ouest. Ces derniers ont été anéantis ...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
13%

Vous avez parcouru 13% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !