Un humain qui naît aujourd’hui ne dispose pour se nourrir que de la moitié de ce dont disposait un humain né il y a cinquante ans en matière de terre cultivée (0,2 ha par personne en 2010 contre 0,4 ha en 1960 – source : Banque mondiale). Les agriculteurs du monde entier devront produire plus et mieux en préservant les ressources. L’agriculture mondiale se doit donc d’innover. Le consensus des scientifiques est que la...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
16%

Vous avez parcouru 16% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !