« Sur l’ensemble de la filière, les pertes financières consécutives aux deux épisodes d’influenza aviaire s’élèvent à 350 millions d’euros, affirme Marie-Pierre Pé. Les producteurs viennent seulement de recevoir, en septembre dernier, le versement du solde de la crise H5N1 de 2015-2016 ».
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
87%

Vous avez parcouru 87% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !