Pour rien au monde, elle ne changerait de métier. Éleveuse de poules pondeuses depuis trois ans à Pers-en-Gâtinais (Loiret), Lydie Boussin est arrivée par hasard dans ce domaine. « Un soir, en rentrant du travail, j’ai trouvé un prospectus sur ma table de salle à manger. Agralys-Thoreau, un fournisseur d’aliments, recherchait des éleveurs de poules pondeuses en plein air. Je me suis dit : pourquoi pas moi ? ...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
12%

Vous avez parcouru 12% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !