La qualité d’associé est perdue quand il y a eu un transfert de parts sociales. Tant que l’acte de cession ou de donation des parts n’a pas été signé, l’associé sortant reste associé. Il est donc convoqué aux assemblées générales, perçoit les bénéfices afférents à ses parts et demeure responsable des dettes.
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
14%

Vous avez parcouru 14% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !