Entre 2006 et 2012, les terres artificialisées étaient à 87 % agricoles, le reste ayant été prélevé sur les forêts et les milieux semi-naturels, selon le ministère de l’Écologie. La sauvegarde de ces espaces est devenue une priorité dans les schémas d’urbanisme. Pour les PLU et PLUi (intercommunaux), l’enjeu est de réaliser les projets au sein du tissu déjà urbanisé...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole

Pour y accéder : 3 possibilités !

14%

Vous avez parcouru 14% de l'article

Vous êtes déjà abonné, inscrivez-vous.

Inscrivez-vous ou identifiez-vous en haut du site. Vous aurez besoin de votre numéro d’abonné.

Je m'inscris
Vous n’êtes pas abonné, abonnez-vous.

Profitez de l’intégralité des contenus du site en vous abonnant en formule Intégrale ou 100% Numérique.

Je m'abonne
Vous n’êtes pas abonné, découvrez gratuitement.

Profitez, sans engagement, de tous les services de La France Agricole pendant 1 mois, y compris l’accès complet au site Internet.

Je decouvre