En 2015, en raison du retard pris dans les dépôts et les traitements des déclarations Pac, le versement d’une avance d’aides en octobre n’avait pas été possible. Pour limiter les difficultés de trésorerie, un apport de trésorerie remboursable (ATR) pouvait être demandé par les agriculteurs via un formulaire. Cette « avance » est une forme de prêt d’argent par l’État...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
Si vous êtes abonné, cliquez ici pour vous connecter et poursuivre la lecture
20%

Vous avez parcouru 20% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !