En 2015, en raison du retard pris dans les dépôts et les traitements des déclarations Pac, le versement d’une avance d’aides en octobre n’avait pas été possible. Pour limiter les difficultés de trésorerie, un apport de trésorerie remboursable (ATR) pouvait être demandé par les agriculteurs via un formulaire. Cette « avance » est une forme de prêt d’argent par l’État...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole

Pour y accéder : 3 possibilités !

20%

Vous avez parcouru 20% de l'article

Vous êtes déjà abonné, inscrivez-vous.

Inscrivez-vous ou identifiez-vous en haut du site. Vous aurez besoin de votre numéro d’abonné.

Je m'inscris
Vous n’êtes pas abonné, abonnez-vous.

Profitez de l’intégralité des contenus du site en vous abonnant en formule Intégrale ou 100% Numérique.

Je m'abonne
Vous n’êtes pas abonné, découvrez gratuitement.

Profitez, sans engagement, de tous les services de La France Agricole pendant 1 mois, y compris l’accès complet au site Internet.

Je decouvre