Depuis plusieurs années, la taille des troupeaux des exploitations produisant des bovins viande a fortement progressé, alors que les stocks de report de fourrage se sont effrités. Il devient difficile d’en faire à la fois pour l’hiver et pour l’affouragement des animaux au pré durant l’été, parfois l’automne. Dans ce contexte délicat, comment améliorer son autonomie fourragère ?
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
12%

Vous avez parcouru 12% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !