Plusieurs organisations sont possibles. Soit la société par action simplifiée (SAS) achète aux agriculteurs (actionnaires de la société ou non) puis revend en son nom à ses clients. Soit la SAS est mandatée par ses actionnaires pour vendre leurs produits, dont ils restent propriétaires. Enfin, dernière possibilité : sans transfert de propriété et sans mandat, la SAS met à la disposition de ses actionnaires...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
1%

Vous avez parcouru 1% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !