«La productivité du maïs fourrage est liée à la précocité, rappelle Arvalis. Ainsi, un point d’écart de teneur en matière sèche se traduit en moyenne par une production de 0,2 t de MS/ha… si l’offre climatique, c’est-à-dire si le cumul de température pour arriver au stade voulu, est suffisante. Autant dire que le choix variétal est une étape importante dans l’itiné...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
1%

Vous avez parcouru 1% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !