L'organe. Les disques crantés de 450 mm de diamètre sont suspendus par quatre boudins en caoutchouc.

Le profil de sol. Les petits disques crantés émiettent une grande part des chaumes et les mélangent à la terre sur toute la profondeur travaillée.

A découvrir : diaporama - vidéo.

FICHE

Le matériel testé Väderstad Carrier

Largeur : 8,20 m

Diamètre des disques : 450 mm

Ecartement entre les disques : 125 mm

Rouleau : à billes d'acier

Le Carrier réalise un travail intensif qui permet de semer directement après son passage.

Réglage

Le Carrier se décompose en plusieurs bâtis porte-disques. Ces derniers doivent travailler parallèlement au sol. Pour cela, des tirants permettent de régler ce parallélisme. La profondeur du travail se règle à l'aide d'entretoises à positionner sur la tige du vérin de contrôle du rouleau de rappui. Il est aussi possible de régler la hauteur des disques externes afin d'éviter que l'appareil ne dévie à droite ou à gauche. Les supports de disques étant montés sur lumières, il suffit de dévisser les vis de fixation, de les faire pivoter et de revisser.

Etat de surface

Le rouleau laisse une surface billonnée. Les chaumes non enfouis demeurent en rang mais les plateaux de tallage sont décollés. De la terre fine et des mottes de 1 à 10 cm composent la surface.

Etat de surface un mois après

Malgré les 100 mm de précipitations de septembre, le sol à forte teneur en limons présente des trous et crevasses propices à l'infiltration de l'eau et à la circulation de l'air.

Profil

Les disques ont effectué un mélange et une fragmentation intense sur les 8 cm travaillés. Si des chaumes de 15 cm sont relevés, beaucoup de morceaux n'excèdent pas 5 cm. L'étage travaillé est homogène, la structure fine. Cette bonne uniformité est seulement entachée par des pailles couchées en fond d'horizon. Un mois après le passage, nous découvrons de nombreuses galeries de vers de terre de part et d'autre de la limite de travail.

Qualité du faux-semis

Les disques indépendants de petit diamètre provoquent l'une des plus faibles levées d'adventices de l'essai, avec seulement 29 pieds/m², en majorité des graminées. La répartition de ces levées est homogène sur l'ensemble des bandes de test. Ce n'est pas l'outil idéal pour un faux-semis lorsqu'il est utilisé en solo.

LE BILAN DE L'ESSAI
Les plusLes moins

 Fragmentation intense des chaumes.

 Bonne porosité de l'horizon travaillé.

Faible levée des adventices.

Système de repliage qui impose de rouler.

par Sébastien Chopin, Henri Etignard, Corinne Le Gall et Nicolas Levillain (publié le 15 octobre 2010)