Des pertes de rendement par rapport à 2015 de près de 32 % en blé tendre, 22 % en orge, 11 % en blé dur, 12 % en colza, 25 % en protéagineux, selon le ministère de l’Agriculture… Entre les inondations du printemps et la sécheresse estivale, la campagne 2016, pourtant prometteuse, a été catastrophique pour les productions (lire fiches productions). Les cultures ont gardé les pieds dans l&rsquo...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
1%

Vous avez parcouru 1% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !