«Superstitieux, non, je veux juste sauver mon système de #cultures que j’ai mis quinze ans à trouver. Sauvons #glyphosate ! » En un tweet, le ton est donné. Vincent Guyot, agriculteur à Etaves-et-Bocquiaux (02), est en non-labour, ce qui a nécessité du temps pour maîtriser la rotation et obtenir des rendements satisfaisants. « Aujourd’hui, j’ai une belle plaine et je n’ai pas plus ou moins de...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
Si vous êtes abonné, cliquez ici pour vous connecter et poursuivre la lecture
1%

Vous avez parcouru 1% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !