La corvée de bâchage avec un film plastique touche peut-être à sa fin pour les éleveurs contraints de stocker paille et foin à l'extérieur. En effet, la firme autrichienne Polyfelt vient de développer le TopTex, une bâche en fibres de polypropylène non tissé et perméable aux gaz. Inspiré du Bidim qui recouvre les routes, le TopTex est fondé sur le principe des vêtements en GoreTex. Il laisse circuler l'air mais est imperméable à l'eau. La structure relativement légère du produit permet à une personne seule de mettre en place la bâche sur des piles de balles rondes. Pour les balles carrées, la manipulation nécessite plus de main-d'oeuvre puisqu'il est nécessaire de former un toit avec une pente aussi raide que possible.

En France, deux élevages ont testé le TopTex au cours de la dernière campagne à Azay-sur-Cher avec des balles rondes et à l'Inra de Brétigny (Essonne) avec des balles carrées.

Dans les deux cas, les éleveurs ont constaté que le produit sous la bâche n'avait pas bougé. ' La paille est dans le même état qu'à la sortie du champ en août ', remarque Jean-Paul Bonetat, d'Azay-sur-Cher. A l'Inra, quelques balles sont légèrement grisées, essentiellement en raison de la pose approximative de bâche et de la mauvaise réalisation du tas. Bien sûr, la différence de qualité avec la bâche en Nylon se paie au prix fort.

Vélitex, l'entreprise versaillaise qui commercialise le TopTex annonce un prix quatre fois supérieur à celui d'une bâche en Nylon, mais précise que, contrairement aux bâches en plastique qui terminent généralement la campagne partiellement déchirées, le TopTex est réutilisable pendant trois ans.

DEUX SOLUTIONS POUR FIXER

Vélitex recommande de fixer la bâche avec des crochets en U piqués dans les bottes. Soucieux de ne pas déchirer la bâche, l'éleveur de chevaux Jean-Paul Bonetat a préféré opter pour la mise en place de poupées maintenues par des pneus. Une solution plus simple qui s'est révélée efficace.