Seul à la tête de soixante-quinze allaitantes et ne disposant pas dans ses différents prés d'installations fixes pour piéger ses animaux, Dominique Meugnot, de Magny (Yonne), avait rêvé d'utiliser un parc de rassemblement mobile. Son voisin, Patrick Naudot, de la société Mazeron (1), fabricant connu de matériels de contention, l'a conçu. Au-delà de la possibilité de le déplacer de parc en parc pour intervenir...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
10%

Vous avez parcouru 10% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !