Face au succès de Basquilait, lancé en décembre 2002, la fromagerie basque Onetik vient d'élargir la gamme en lançant ce mois-ci dans les rayons des grandes et moyennes surfaces locales : Béarn lait, Lait cathare, Occitanie lait et Pyrénées lait. Sortir du premier prix et de la banalisation, se placer sur les créneaux des grandes marques, élargir les possibilités d'écoulement du lait pour leurs producteurs, tels sont les objectifs de Onetik. ' La traçabilité géographique déclinée par petites régions pyrénéennes permet enfin de donner le choix au consommateur. Il peut faire le choix du local, sans changer ses habitudes de shopping ', explique Alain Irigaray, responsable produit lait chez Onetik. ' La gamme répond à une demande croissante du consommateur d'être rassuré sur l'origine du produit. Mais son succès réside aussi dans une identité locale forte, propice à un achat solidaire envers les producteurs locaux. ' Avec 2,5 millions de litres de Basquilait vendus 0,80 ?/l en 2004, la société espère commercialiser en 2005 1,5 million de litres pour Béarn lait, 3 millions pour Occitanie lait (0,75 ?/l) et 4 millions pour Pyrénées Lait (un mélange de tous les autres laits, vendu 0,68 ?/l). Au Pays basque, toutes les enseignes GMS ont déjà accepté de jouer le jeu.

Le prix de vente conseillé augmente avec la traçabilité, du fait de la complexité de la collecte, de l'interruption plus fréquente des chaînes de conditionnement, de l'achat de tanks supplémentaires... ' Pour les producteurs, il n'y a pas de cahier des charges spécifique ni de contraintes supplémentaires. D'ailleurs, ils sont tous concernés car nous n'avons jamais voulu créer de différences entre eux ', rassure M. Eppherre du service producteurs de la coopérative de collecte Berria, appartenant à Onetik. ' La collecte, réalisée tous les deux jours, est indépendante sur chaque zone. Il nous faut des volumes suffisants pour optimiser la collecte sur des secteurs spécifiques. ' Berria regroupe 145 producteurs (17 millions de litres) pour Basquilait et 32 producteurs (5 millions de litres) pour Béarn lait. Le lait des autres marques provient de 80 producteurs du Groupement laitier des Pyrénées, racheté par Onetik en 2003. M. Eppherre constate que ' la démarche intéresse les éleveurs d'autres coopératives, certains veulent nous rejoindre. Notre objectif est justement d'augmenter nos volumes et le nombre d'éleveurs '.

Pas de changement de pratiques, mais la possibilité pour l'éleveur qui le souhaite de voir sa photo sur la bouteille moyennant une petite prime. Il s'engage alors à laisser apparaître ses coordonnées et à faire visiter sa ferme à tout consommateur qui le lui demande. Ainsi, Onetik va au bout du concept de traçabilité.