Les élevages grossissent, les robots se multiplient, et certaines vaches oublient le goût de l'herbe pâturée. En France tout au moins. Des îles britanniques aux Pays-Bas, personne n'associe l'agrandissement à la suppression des pâtures. Et pourtant, la contrainte liée au manque de main-d'oeuvre y est souvent plus forte qu'en France. Le litrage par UTH frise les 300.000 litres au Royaume-Uni, soit un tiers de plus que dans l'Ouest français...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
9%

Vous avez parcouru 9% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !