Pour ces monstres de puissance, développés en majorité de l’autre côté de l’Atlantique, l’homologation routière est souvent un casse-tête. Ces engins hors-norme sont souvent trop larges et excessivement lourds pour être homologués en tant que tracteurs. Cependant, la France reste un marché de niche pour ce type de puissance. Ainsi, les tractoristes occultent, dans une grande majorité, une partie de leur gamme...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
26%

Vous avez parcouru 26% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !