Du dégagement sous bâti mais un centre de gravité bas, tout en restant compact et si possible léger : le châssis du pulvérisateur est comme son squelette, il doit supporter les différents organes de la machine. Sur un appareil traîné, il part de la flèche d’attelage, pour aller jusqu’à l’essieu. Sur un automoteur, il doit supporter également une cabine, un moteur et une transmission. Afin de ré...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
1%

Vous avez parcouru 1% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !