« C'est la visite d'une stabulation sur caillebotis chez un éleveur laitier qui nous a orientés pour nos charolaises », se souviennent Alain et Rémy Pautet, naisseurs-engraisseurs à Sercy (Saône-et-Loire). A l'époque, en 1982, il se construisait majoritairement dans la région des stabulations libres avec aire raclée. « Nous redoutions les systèmes mécaniques de raclage et de reprise du fumier en bout de bâ...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
13%

Vous avez parcouru 13% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !