« Nos ancêtres faisaient appel à des matériaux locaux et leurs maisons naissaient du sol, explique Gilles Alglave, président de Maisons paysannes de France (MPF), association de sauvegarde du patrimoine rural bâti et paysager (1). Ils réparaient et recyclaient, ce qui était économique en main-d’œuvre et en énergie, donc écologique. » Mais cet art semble presque disparu : « Le savoir...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
1%

Vous avez parcouru 1% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !