L’année dernière à la même époque, néonicotinoïdes et glyphosate étaient sur la sellette. C’est cependant par l’éviction du diméthoate, insecticide utilisé notamment en productions fruitières, que 2016 a commencé. En 2011, le diméthoate faisait partie d’une liste, établie par l’Anses (1), de phytos dont les résidus étaient à surveiller. En fé...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
Si vous êtes abonné, cliquez ici pour vous connecter et poursuivre la lecture
1%

Vous avez parcouru 1% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !