«Nous voulons proposer des solutions plutôt que supporter de nouvelles interdictions », martèle Alain Savary, directeur général d’Axema, le syndicat des constructeurs et importateurs de matériels agricoles. C’est avec ce leitmotiv qu’Axema est impliqué dans le contrat de solutions pour la protection des plantes, né des États généraux de l’alimentation. Le syndicat pilote notamment le groupe...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
1%

Vous avez parcouru 1% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !