Les adhérents des Sucreries et distillerie des Hauts de France accueillent plutôt favorablement le projet de fusion avec Tereos. Ils sont sensibles au complément de prix de l'ordre de 300 ?/ha qu'ils toucheraient à l'issue de deux années de transition après la fusion.