« Les très fortes hétérogénéités de rendement d'une parcelle à l'autre en 2003 pourraient créer des conditions favorables aux fuites d'azote vers les eaux souterraines durant l'hiver, explique Christine Le Souder, d'Arvalis à Boigneville (Essonne). Nos mesures de reliquats le révèlent parfaitement et lorsqu'elles ont connu un bon niveau de croissance, les cultures intermédiaires pièges à nitrates...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
11%

Vous avez parcouru 11% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !