Commençons par trois prestations légales, accessibles sous conditions de ressources : l’aide personnalisée au logement (APL pour les locataires et résidents en foyers d’hébergement), l’aide au paiement d’une complémentaire wanté (ACS) et enfin la CMU complémentaire (CMU-C), qui prend en charge les dépenses de santé non remboursées par la MSA. À noter que ces prestations ne sont pas ré...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
1%

Vous avez parcouru 1% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !