L'organe. Les dents droites sont montées sur des ressorts qui assurent leur sécurité.

Le profil de sol. La matière organique et les mottes ont subi un mélange et une fragmentation de 0 à 5 cm. De 5 à 9 cm, la terre a été remuée mais peu de résidus ont été enfouis.

A découvrir : diaporamavidéo

FICHE

Largeur : 3 m

Ecartement entre les dents : 270 mm

Diamètre des disques : 620 mm

Type de rouleau : couteaux-trapèzes

Le Karat est le fer de lance de Lemken dans le déchaumage intensif.

Réglage

La profondeur de travail est ajustée par le truchement du rouleau arrière. Celui-ci est monté sur un parallélogramme dont le réglage s'effectue en positionnant des broches dans des trous correspondant à une profondeur.

Une fois le réglage de profondeur effectué, il ne reste plus qu'à ajuster le troisième point du relevage pour travailler de manière parallèle au sol. Les disques de nivellement sont reliés au parallélogramme.

Leur réglage se fait donc proportionnellement à celui de la profondeur de travail. Sur le rouleau, il est possible d'ajuster, grâce à deux manivelles, la position des couteaux.

Etat de surface

Le Karat a enfoui une grande partie des chaumes. Les dents et le train de disques ont dispersé une partie de ceux restés à la surface, rompant leur alignement. Le rouleau laisse de profonds billons.

Etat de surface un mois après

Les pluies ont atténué le billonnage. Il demeure marqué au niveau des recroisements. La surface est fermée, presque lisse. La bande travaillée au Karat est l'une des plus verdies par les adventices.

Profil

Les organes de travail engendrent deux horizons jusqu'à 9 cm de profondeur. Un premier horizon de 5 cm comprend un mélange de mottes de tailles diverses et de terre fine. Des chaumes plus ou moins fragmentés (de 3 à 15 cm) et des menues pailles y sont incorporés.

Les pailles ont tendance à se regrouper tous les 30 cm de largeur. En revanche, les chaumes sont presque absents de 5 à 9 cm de profondeur. Cette strate est plus compacte que l'étage supérieur, entre les passages de dents.

Un mois après le déchaumage, la distinction entre les deux horizons s'est estompée. Les galeries de vers de terre sont peu nombreuses et petites. Des mycéliums blancs se sont insinués dans les pailles.

Qualité du faux-semis

Le faux-semis est l'un des meilleurs de l'essai, avec 62 pieds/m². Les levées sont assez homogènes et regroupent des graminées et des dicotylédones.

 

LE BILAN DE L'ESSAI
Les plusLes moins

 Bonne levée des adventices.

 Enfouissement des chaumes.

Peu de galeries de lombrics.

Billonnage sur les recroisements.

par Sébastien Chopin, Henri Etignard, Corinne Le Gall et Nicolas Levillain (publié le 15 octobre 2010)