Un village ardéchois résiste depuis quarante ans au phénomène de dévitalisation. Il a même vu sa population doubler et son école accueillir de nouveaux élèves. Lussas, dans le sud du département, compte 1 200 habitants, un bureau de poste, un café, une épicerie, une boulangerie, un salon de coiffure, et une vingtaine d’agriculteurs.
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
1%

Vous avez parcouru 1% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !