Il est plus commun, dans l’Oise, de voir des champs de céréales, de betteraves et de colza que de tournesol. C’est pourtant vers cette dernière culture que s’est tourné, cette année, Hervé Davesne. Cet agriculteur exploite 260 hectares au Fay-Saint-Quentin (Oise), sur des sols de limons battants superficiels.
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
1%

Vous avez parcouru 1% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !
Votre analyse quotidienne du marché - Oléagineux

Le colza toujours entraîné dans la chute de l’huile de palme

Les prix du colza étaient en hausse vendredi en fin d’après-midi, après avoir souffert de la chute des cours de l’huile de palme.