En 2018, Aurélien Tissier, à la tête d’un troupeau de limousines avec ses parents, à Saint-Sulpice-le-Dunois, dans la Creuse, a testé le sable dolomitique pour économiser de la paille. « Il me manquait 50 t de paille à cause d’une mauvaise récolte de blé (échaudage au printemps) et de la sécheresse (affouragement du troupeau) », déclare-t-il. à la recherche de nouvelles...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
1%

Vous avez parcouru 1% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !