A l'inverse du satellite, des sociétés, comme Géosys ou Satplan, offrent un nouveau moyen de photographie aérienne : le drone. Il s'agit d'un petit avion télécommandé de moins de trois mètres d'envergure et d'un poids inférieur à dix kg équipé d'appareils de prise de vue infrarouge.

Le drone offre plus de souplesse. D'une part, il peut voler à très basse altitude, ce qui permet d'augmenter la définition de l'image. D'autre part, il ne nécessite pas de plan de vol, contrairement à un avion.