L’autorisation du Gaec entre conjoints était une revendication puissante et de longue date des femmes. Elle a été accordée en 2010 par la loi de modernisation de l’agriculture. « Il y avait un mouvement suffisamment fort et tangible pour aller vers le Gaec entre conjoints avec l’espoir, aussi, que ça accélère le mouvement d’autonomie de chacun des membres du couple », décrypte Éric Mastorchio...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
1%

Vous avez parcouru 1% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !