Il y a deux ans, Jean-François Lamothe forme un partenariat avec son semencier Bayer pour financer la technologie Variable rate irrigation (VRI) sur un de ses pivots. Une première en France pour une installation de ce type. « C’est l’occasion de se servir des 75 hectares recouverts par le pivot pour déterminer l’impact de l’utilisation d’une telle technologie », confie Olivier Discazeaux, responsable de la division semence...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
1%

Vous avez parcouru 1% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !