Depuis plusieurs années, les professionnels corses oeuvrent à l'identification de leurs clémentines qui ont la particularité d'être commercialisées avec leurs feuilles. Ils cherchent à les démarquer des clémentines espagnoles vendues avec les mêmes attributs, mais à des prix inférieurs. La première étape de l'accession en IGP a été franchie en septembre 2003, avec l'obtention d'une certification de conformité produit (CCP). La moitié de la récolte, qui totalise entre 18 000 et 24 000 t par an, est vendue sous CCP. L'objectif est de parvenir à 75 % de volumes certifiés. ' Cela permettra d'asseoir véritablement la diffusion et la notoriété de cette production ', commente Jean-Pierre Mancel, président de l'Association pour la promotion et la défense de la clémentine de Corse.