De 0,5 ha au début, ce sont 22 ha qui ont été récoltés en 2018. Et pas loin du triple sera implanté cette année. L’augmentation de la surface a poussé les agriculteurs à mécaniser les travaux et donc à investir dans du matériel adapté. L’investissement ne s’est cependant pas fait au hasard mais au sein de la Cuma DEI, qui rayonne sur tout le département pour d’autres...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
1%

Vous avez parcouru 1% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !