Ils ne fêteront pas le réveillon à la même table. Le choix des plats pourrait en effet se révéler très explosif, d’autant plus si Nicolas Hulot impose, pour ce jour de la semaine, le menu végétarien qu’il défend pour les cantines scolaires. « Écologie punitive ! », lui a déjà rétorqué Stéphane Travert. Entre les deux hommes, on le sait, le dialogue est...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
1%

Vous avez parcouru 1% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !