Les ventes annuelles de chargeurs télescopiques se situent entre 3.000 à 4.000 machines, en progression ces dernières années. Le chargeur télescopique a remplacé petit à petit le chargeur frontal sur les grosses exploitations de polyculture-élevage et céréalières. Aujourd'hui, il tient une place importante en agriculture.

En 2011, nous avions comparé les modèles compacts, avec une flèche de 6 m et une puissance avoisinant 100 ch. Cette année, nous confrontons les matériels du segment supérieur, avec une hauteur de levage de 7 mètres. La puissance est restée au choix du constructeur et la capacité de levage se rapproche de 3,5 tonnes.

Nous avons contacté les plus grandes marques. Huit ont répondu présentes : Caterpillar, Claas, Deutz-Fahr, Dieci, JCB, Manitou, Massey Ferguson et Merlo. Faresin et CNH, qui proposaient leurs nouveautés au salon Agritechnica à l'automne dernier, n'avaient pas encore de machines disponibles au moment du test.

Nous avons réalisé l'épreuve durant une semaine cet l'hiver, sur une exploitation de polyculture-élevage de l'est de la France où les agriculteurs n'utilisent pas de chargeurs télescopiques. C'est un tracteur équipé d'un chargeur frontal qui est employé pour les gros et petits travaux (manipulation de balles, raclage et curage des stabulations et chargement du fumier).

Au programme de notre test : chargement de fumier, manipulation de balles rondes, de pallettes et parcours sur route à vide.

Transmission

Quatre des huit matériels étaient dotés d'une transmission full powershift précédée d'un convertisseur de couple. Les quatre autres étaient équipés d'une transmission hydrostatique. Dans ce segment, Dieci opte pour une technologie de seconde génération (Evo 2), avec deux moteurs hydrauliques à cylindrées variables. Elle est fournie par le spécialiste des ponts et transmissions Dana.

L'inconvénient d'une transmission hydrostatique reste son rendement, notamment sur route. Avec la transmission Dana, seul le petit moteur entraîne les roues au-delà de 18 km/h, permettant de brasser moins d'huile et de conserver du couple.

Eclairage. Nous avons réalisé toute une batterie de mesures telles que la hauteur réelle de levage, la capacité de chargeur, l'éclairage de travail, afin de comparer les données de chaque engin. (Photo de gauche)Manutention. Le raclage et le chargement du fumier ont constitué la plus importante activité des chargeurs télescopiques lors de notre semaine de tests. (Photo de droite)

Les mesures

Le numéro des chargeurs télescopiques correspond à la hauteur de levage et à la capacité maximale de levage. Par exemple, pour le Merlo Turbo Farmer 34.7 Top, 34 correspond aux 3,4 tonnes et 7 à la hauteur de levage en mètres. Afin de vérifier ces valeurs, nous avons mesuré la hauteur de levage maximale avec les fourches à palettes à l'horizontale. A l'aide d'un dynamomètre, nous avons relevé la force de levage à une hauteur de 4,5 m, flèche non déployée, puis à une hauteur de 2 m avec la flèche sortie à son maximum.

Nous avons utilisé un dynamomètre de 5.000 daN mis à notre disposition par la société Cablac (Monferrand-le-Château, Doubs), qui nous a également fourni manilles, chaînes et sangles pour réaliser ce test en toute sécurité. Pour Dieci, JCB et Manitou, la capacité du dynamomètre était trop faible pour nous fournir la valeur exacte de levage à 4,5 m car elle était limitée à 5.600 kg.

Pour peser les véhicules, nous avons utilisé la bascule de la société Sarval, à Avanne-Aveney. Sur la plate-forme en béton de l'exploitation, nous avons mesuré le diamètre de braquage. Nous en avons profité pour effectuer les mesures de gabarit de chaque machine.

Le chargeur télescopique est utilisé au quotidien et souvent matin et soir sur les exploitations d'élevage, ainsi que dans des bâtiments fermés chez les céréaliers. Nous avons donc relevé les puissances d'éclairage des phares de travail à l'aide d'un luxmètre à une distance de 3 mètres pour l'avant et l'arrière des chargeurs. Vous retrouverez toutes ces données dans le tableau ci-contre.

Enfin, nous avons étudié les différentes solutions mises en place par les constructeurs pour répondre à la norme EN 15000. Elle sont détaillées sur les deux pages suivantes.

Dossier réalisé par Henri Etignard, Vincent Gobert et Corinne Le Gall

Photos : Cédric Faimali

Les sites des constructeurs : Caterpillar, Claas, Deutz-Fahr, Dieci, JCB, Manitou, Massey Ferguson, Merlo, Faresin et CNH.