La sécheresse du printemps pendant la montaison des céréales aura été salutaire pour la pression des maladies. En 2017, Arvalis estime leur nuisibilité à 12,4 q/ha, contre 17,2 q/ha en moyenne pluriannuelle. Conséquence : de nombreuses impasses de traitements en T1 et T3. L’utilisation des triazoles a baissé de 20 %, alors que celle des SDHI en T2 est restée stable. « Le nombre moyen de traitements...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
1%

Vous avez parcouru 1% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !
Votre analyse quotidienne du marché - Céréales

Les céréales en recul face à la résilience du dollar

Les cours des céréales européennes reculaient mercredi en fin de journée, alors que l’euro tentait de se stabiliser face au dollar.