Avec le tébuconazole appliqué sur environ 3,5 millions d’hectares (Mha) de blé en 2018, le chlorothalonil sur près de 3 Mha, et le prothioconazole sur un peu plus de 2,5 Mha, les molécules les plus employées restent des produits de synthèse. Il faut, malgré tout, noter que près de 120 000 ha de blé auraient reçu une application de soufre, et que le stimulateur de défense naturelle...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
9%

Vous avez parcouru 9% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !