Valoriser à l'optimum la fertilisation azotée des cultures (colza et céréales) en appliquant une dose variable selon le potentiel de chaque zone de la parcelle, tel est le pari de Cerelia. Ce service proposé par Geosys, société basée à Toulouse, via les organismes stockeurs locaux, repose sur une banque de données constituée par l'acquisition de photos satellitaires.
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
12%

Vous avez parcouru 12% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !