À force de voir les médias relayer des informations accusatoires, voire erronées, beaucoup d’agriculteurs se méfient et refusent de parler aux journalistes. Il existe des sujets polémiques où le parti pris du média pourrait biaiser les propos. La plus grande prudence s’impose alors avant d’accepter de témoigner.
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
1%

Vous avez parcouru 1% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !