Premier grand chantier présidentiel, les Etats-généraux de l’alimentation ont été menés tambour battant de septembre à décembre 2017. Avec cette double ambition : mener « une réforme sans précédent de l’agriculture française » tout en trouvant le moyen de mieux répartir la valeur dans la chaîne agroalimentaire. Un pari politique pour le gouvernement.
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
1%

Vous avez parcouru 1% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !