Un « idéal agronomique », la polyculture-élevage ? « Disons plutôt que c’est un système intéressant dans le cadre d’une démarche agroécologique », nuance Pierre Mischler, à l’institut de l’élevage (1). « Elle peut favoriser le bouclage du cycle de l’azote, valoriser des parcelles à faible potentiel agronomique, gérer les maladies...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
1%

Vous avez parcouru 1% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !