« L’impact de l’élevage sur le CO2 dépasse celui du transport. » Faux. Cette affirmation choc - 14 % de gaz à effet de serre (GES) émis par le transport contre 14,5 % par l’élevage - a été publiée par la FAO en 2006. Depuis, ses auteurs l’ont rectifiée. Le chiffre du transport tenait compte des seules émissions directes alors que celui du bétail cumulait émissions...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
1%

Vous avez parcouru 1% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !