Le prix des intrants a augmenté de 15% entre janvier 2006 et janvier 2007. Toutes les prévisions s'accordent sur une plus grande volatilité des prix dans l'avenir et nul ne sait quelle ampleur pourront atteindre les variations. Les laitiers se retrouvent de plus en plus en prise avec le marché. Pour résister en cas de baisse du prix du lait, ils ont intérêt à surveiller leur coût de production. Et quand les fourrages passent directement...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
7%

Vous avez parcouru 7% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !