Malgré quelques décrochages, comme en avril, la production ibérique poursuit son développement à marche forcée. Les investissements dans la filière vont bon train, et ne sont guère contestés par des associations animalistes ou pour des raisons environnementales.
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
74%

Vous avez parcouru 74% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !