FICHE TECHNIQUE

• Fournisseur GPS :Autofarm

• Signaux : GPS

• Correction : baseRTK

• Lignes deguidage : droiteA-B, contours,séquences de boutde champ 

L'antenne A5 est un grand module qui occupe toute la largeur du toit. La correction de dévers est réalisée par deux capteurs GPS placés à chaque extrémité de l'antenne.

La version ParaDyme lancée à la fin de 2010 intègre des fonctions supplémentaires pour la documentation et les coupures de tronçon.

Précision (8/10)

Le système de guidage de Deutz-Fahr reçoit son signal corrigé d'une balise RTK fixe. En ligne droite A-B, l'écart par rapport au rayon cible est de 3 cm, avec un déport plus marqué sur la droite qui provoque quelques chandelles.

La variation standard est de 4 cm, ce qui est une bonne performance. En courbe, le Deutz-Fahr s'est montré le moins précis, avec une déviation standard de 33 cm, une valeur qui laisse des traces dans le champ.

Selon Autofarm, qui fournit le système, un modèle de plus haut de gamme avec un capteur d'angle de direction plus précis est disponible au catalogue.

1. Simple. L'autoguidage s'active sur l'écran AutoFarm, en appuyant sur l'icône GO.

2. Raccourci. Il est possible de contrôler l'autoguidage avec le joystick du tracteur, en affectant cette fonction à l'un des boutons orange placés sur le côté et sous le levier.

3. Surface. L'antenne A5 occupe toute la largeur du toit. Elle dispose de deux récepteurs GPS pour corriger les dévers.

Fonctions (6/10)

Le guidage Autofarm travaille sur les lignes A-B et les courbes. Les cercles, les contours et les formes libres sont proposées en option. La documentation est disponible mais très limitée.

Le terminal enregistre des valeurs comme la surface travaillée, mais il ne retient pas les informations telles que les quantités de bouillie dans la cuve du pulvérisateur.

Les surfaces des parcelles, les outils et les rayons peuvent être sauvegardés et rappelés pour une utilisation ultérieure. L'exportation est uniquement possible au travers du logiciel SMS de l'Autofarm.

Programmation (9/10)

Dès le menu principal, des symboles de Led rouge et vert indiquent l'état actuel du guidage et du signal de correction. C'est une solution simple et bienvenue. Il n'est possible de permuter sur l'écran de travail que lorsque toutes les Led sont au vert.

Les différents outils et leur largeur de travail sont stockés dans la mémoire du terminal. Si le chauffeur souhaite enregistrer un nouvel appareil, un programme d'assistance l'aide dans sa programmation.

Une fois que le chauffeur a sélectionné son outil de travail, la largeur est automatiquement incrémentée dans le logiciel et les rayons sont préparés. Il ne reste plus qu'à définir la ligne A-B ou la courbe.

Dans le menu principal, le chauffeur sélectionne le bouton « Autoguidage ». Il doit ensuite choisir une parcelle et une forme de ligne, lorsqu'il veut travailler sur une parcelle où il a déjà réalisé un guidage.

S'il s'agit d'une nouvelle parcelle, il sélectionne le menu « Nouveau ». Dans ce dernier cas, il peut définir les contours. La parcelle est ensuite automatiquement enregistrée, avec le rayon-cible correspondant à chaque outil.

Il est aussi possible d'enregistrer un guidage « multiligne » ou même de mémoriser des obstacles et des frontières à ne pas franchir. Dans ce cas, un avertissement sonore prévient le chauffeur de l'approche de ces zones.

Intégration (7/10)

Le terminal et l'antenne sont totalement indépendants du tracteur. Les connexions hydrauliques sur la direction de l'Agrotron sont effectuées à l'usine et il n'y a donc pas de fils qui se promènent dans la cabine, ni d'adaptation visible sur l'orbitrol.

L'autoguidage s'active sur l'écran ou sur le joystick multifonction.

par Corinne Le Gall et Henri Etignard (publié le 1er avril 2011)