Dans la réserve naturelle nationale du Vercors, au sein du PNR, le loup prospère. Les tirs de défense y sont interdits, comme dans un cœur de parc national. Certes, les moyens de protection sont financés à hauteur de 80 % par le plan loup, et 100 % pour les postes de berger. Mais, en plus du stress engendré, la présence du prédateur « modifie les pratiques pastorales, constate Manon Chevalier. Il est plus difficile de se...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
56%

Vous avez parcouru 56% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !